Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par lechantdesarbres

. NOUN, la Gardienne du Grand Oeuvre – Valeur numérique : 50

Noun vient bousculer les anciennes habitudes, et il n’est pas toujours facile de réaliser la beauté de cet Amour qui nous interdit de nous endormir sur le Chemin, car il prend parfois la forme d’une épreuve déstabilisante. Elle est pourtant l’alliée de notre âme de lumière qui nous pousse à grandir .Dans les profondeurs de notre être réside notre Ombre, cette partie de nous qui nous fait peur, que nous n’aimons pas, et que bien souvent nous renions. Elle peut prendre nom violence, terreur, rancune, orgueil, égoisme… Elle peut nous apparaître comme une bête hideuse qui se cache à la lisière de notre inconscient.

Noun nous invite à mieux comprendre notre Ombre, afin de lui faire goûter le pur Amour du Christ qui ne juge pas. Sans le savoir, cette part de nous-même aspire à la Lumière et l’appelle à sa façon. Plus nous avons peur des ténèbres, plus cette peur les nourrit. La seule clef est l’Amour qui démasque le jeu des apparences et révèle l’appel désepéré de tout ce qui se croit non-aimé.

Sous une autre facette, cet appel peut être celui du corps de chair qui nous envoie un message. Nous croyons parfois qu’il nous fait mal, mais c’est nous qui le faisons souffrir, de mille façons, en oubliant qu’il a tant besoin de lumière.

Une maladie ou un choc physique est toujours un appel d’amour. Il est bon de parler à ses cellules, voir en elles le temple de la Vie.

Ainsi nous pouvons étendre notre bienveillance à l’Ombre de l’autre, qui ne pourra plus nous toucher négativement, car avec l’aide de Noun, nous pourrons traduire son expression négative en défi d’amour.

– Signe astrologique : Le Scorpion
– Signification : Le Poisson
– Rayonnement : Vert émeraude soutenu Notions – Clefs : – La rencontre avec son Ombre
– Moments de grands changements, basculements…
– Apprendre la Patience– La Vierge noire

Marie Ella , Peinture Brigitte Barberane

Noun, lettre hébraique

Commenter cet article