Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par lechantdesarbres

Cygne...Puissance au féminin

Cygne...Puissance au féminin
Qui pénètre dans l’Espace sacré.
T’approchant ainsi de l’avenir,
Du monde en devenir,
Tu déploies l’éternelle grâce.


Le Cygne

Le petit Cygne s’envole dans l’Espace du Rêve à la recherche de
l’avenir. Il se repose un moment dans la fraîcheur de l’étang, cherchant
une façon de trouver la porte qui l’y mènera. Cet arrêt marque un temps
de confusion pour le Cygne puisqu’il sait que c’est par accident qu’il
vient d’entrer dans cet Espace du Rêve. C’est son premier vol tout à fait
seul et le paysage de l’Espace du Rêve l’étonne.


Comme il regarde très haut au-dessus de la montagne sacrée, le
Cygne voit un grand trou noir qui tournoie vivement ; c’est le plus grand
trou noir que le Cygne ait jamais vu. Etonné, le Cygne regarde autour de
lui, aperçoit la Libellule, là tout près, l’arrête et s’enquiert auprès d’elle
de la nature de ce trou noir. Elle lui répond : « Cygne, voilà l’entrée vers
les autres instances de l’imagination. Durant des lunes et des lunes, j’ai
été la gardienne de l’illusion. Si tu veux entrer dans cet espace, il te
faudra demander permission et mériter ce privilège », répond la libellule.


Le Cygne ne sait trop s’il désire entrer dans ce trou noir. Il demande
à la Libellule ce qu’il faut faire pour en mériter l’accès. La Libellule
reprend : « Tu dois être prêt à accepter tout ce que l’avenir te réserve tel
que cela se présente, sans tenter de changer le plan du Grand Esprit. »
Le Cygne examine son corps de vilain petit canard et dit : « Je serai
heureux de me conformer au plan du Grand Esprit. Je ne me battrai pas
contre les courants du trou noir. Je m’abandonnerai au mouvement de la
spirale et je me fierai à ce que l’on m’enseignera. »


 La Libellule, réjouie de la réponse du Cygne, se met à dérouler la
magie qui brisera l’illusion de cette étendue d’eau. Soudain, le Cygne est
englouti par un tourbillon qui provient du centre de l’étang.
Plusieurs jours plus tard, le Cygne réapparaît. Plein de grâce, dans
toute sa blancheur, il promène son long cou sur les eaux. La Libellule en
est abasourdie ! « Cygne, que t’est-il arrivé ! » s’exclame-t-elle. Le
Cygne sourit et dit : « Libellule, j’ai appris à abandonner mon corps à la
puissance du Grand Esprit et j’ai été transporté là où vit l’avenir. J’ai vu
plein de merveilles au sommet de la Montagne sacrée ; ma foi et mon
abandon m’ont permis de changer. J’ai appris à accepter l’état de
grâce. » La Libellule partage la joie du Cygne.


Le Cygne raconte à la Libellule bien des merveilles qui résident audelà
de l’illusion. Par sa guérison et son abandon à l’état de grâce, il a
mérité le droit d’entrer dans l’Espace du Rêve.
Et voilà comment nous pouvons apprendre à nous abandonner à la
grâce du rythme de l’Univers, à quitter notre corps physique vers
l’Espace du Rêve. La médecine du Cygne nous apprend à parcourir tous
les niveaux de conscience, à ne résister à aucun et à faire confiance à la
protection du Grand Esprit.


Si vous avez tiré le Cygne, vous entrerez dans une période marquée
par des états modifiés de conscience ainsi que par le développement des
possibilités intuitives. Les adeptes du Cygne ont la capacité de voir
l’avenir, de s’abandonner à la puissance du Grand Esprit et d’accepter
les guérisons et les transformations qui s’opèrent dans leur vie.
La carte du Cygne vous recommande d’accepter votre habileté de
percevoir ce qui s’en vient. Si vous résistez à la transformation de votre
être, détendez-vous ; tout sera plus facile si vous vous abandonnez au
courant de la vie. Cessez de nier que vous savez qui téléphone avant
même de décrocher.

Prêtez attention à vos pressentiments et à vos
 perceptions instinctives, à ce que vous savez au fond de vous-même ;
respectez votre dimension intuitive, votre côté féminin.

 

 Extrait Du jeu de tarot  " Les cartes médecine, Découvrir son Animal totem" de Jamie sams

Commenter cet article

La louve du Québec 02/10/2016 01:36

La semaine derniere Cygne est venu a moi...J aime beaucoup cette légende..Namasté