Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par lechantdesarbres

Miroir de l 'une , miroir de l' autre,

Miroir de l 'une ,
miroir de l' autre,
au son de la lune,
les paroles autour du feu s' échange.
Émotion, toi, moi soeur de te voir,
sentir que ton chemin différent
est semblable au mien.

Miroir de l 'une,
miroir de l' autre,
miroir sous la lune
ou tes mots pousse le cri de non ventre.
Je suis toutes les femmes,
toutes les larmes.

Miroir de l 'une,
miroir de l' autre,
nos mots s' expriment
nos regarde s' échangent,
j accueille
ton histoire.

Je ressens dans mon coeur ton chemin, tes doutes, tes espoirs.

Miroir de l 'une
miroir de l' autre,
ta colère
me blesse,
me touche.
Je suis accord,
désaccord.
respect
dans cet espace d' ombre
ou nos dans nos polarités ,
nos remous,
nos recherches lumineuses
vont sur un même chemin.
Se comprendre,
s ' aimer,
s' accepter,
faire ensemble
un cercle.


Miroir de l 'une
miroir de l' autre,
sans comparaison
toutes vous êtes belles
de ce jour
ou vous rentrer dans le bal des femmes en relance ce soir.


Eteignons la nuit, pour voir les étoiles danser
et chanter .

Miroir de l 'une
miroir de l' autre,
nous ne sommes pas vraiment différentes
ni pareil.
Nous somme je et nous regardons,
sans égo,
les mots que nous déposons
dans le calice,
de notre éveil.

Rien ne nous appartient.
Tout est là depuis bien longtemps.
la flamme est à relayer
comme un bâton de parole.

Miroir de l 'une
miroir de l' autre,
Nos paroles peuvent êtes dites avec bienveillance.
Nous devons gardiennes de toutes

et l' espace crée garde le secret.

Miroir de l 'une
miroir de l' autre,
parfois c'est difficile
car je resiste
et je vois bien d' ou je viens,
et ou je vais mais j' apprends.
nous apprenons

Miroir de l 'une
miroir de l' autre,
c'est bien plus un reflet
un reflet qui ne se contrôle pas
c'est bien plus qu' une image
c'est écoute
un silence
une main

Miroir de l 'une
miroir de l' autre,
quand la rencontrée née
j' apprends,
à regarder autrement.
Je sens mes résistances
Je vois mes ressemblances
J accueille le pont qui se tisse.
Mon coeur qui grandit la lumière qui y danse

Miroir de l 'une,
miroir de ta confiance,
espoir de voir moins noir
et toucher moi, nous aussi le ciel
et de marcher nu pied sur la terre
comme des reines

Enfantons le féminin en chemin, qui se dit, se donne, se partage....
Yaël

Commenter cet article

Sophie 28/04/2016 08:26

Merci pour ce poème magnifique!
La peinture est de qui? Je l'aime beaucoup!

lechantdesarbres 28/04/2016 08:55

j' ai pas trouvé le nom de l' artiste , en général, je la met