Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par lechantdesarbres

Pleine lune de Fevrier 2015

Une pleine lune avançant vitesse grand V

vient encore bousculer nos habitudes

Lâcher dit elle, balayer dit elle,nettoyer en profondeur ces rougeurs, ces mal au coeur sans te retourner vers le passé

Cette pleine lune des ses premiers rayons éternise le ciel, notre ciel, dans une danse sans fin cherchant notre propre limite

Te rends tu compte de qui tu es , de tes paroles, la sagesse se gagne en libérant nos égos enfermés dans leur tour démoniaque

Puisqu il temps d' évolution, d' accélération, regarde, pèse ta vie, la valeur de toutes celle qui croise ton chemin

Puisque tu cherches ta lumière, accepte les propositions, ces cadeaux d' instant ou tout semble confus et pourtant

Nous sommes là à marcher à cotés des uns et des autres, pourquoi ne pas élargir le pré, casser les clôtures , laisser les orgueilleux dans leur Babel

Pleine lune j 'accepte, d' être, j' accepte les messages des étoiles, des météorites tombées dans mon désert, j' accepte du volcan de renaitre de mes cendres, j' accepte le chant de la terre qui gronde, traverse ma gorge sèche et devient fontaine , j'accepte mon chemin d' incarnation dans la nuit comme je jour, dans les sanglots comme la délivrance, dans l'amour comme le pardon

J' accepte

Yaël

Commenter cet article

Sun 02/02/2015 22:32

Merveilleux texte écrit et vive la splendeur de la pleine lune. :-)

Yaël 04/02/2015 04:14

merci, à toi aussi

phuong-thao 02/02/2015 16:38

Simple et MysteRieux, quelle LunaiSON ° ! merci

Agnès 02/02/2015 09:41

j'aime beaucoup Yaël !

Lunesoleil 01/02/2015 10:24

Très beau le Chant du ciel, merci pour cette poésie lunaire ... bon dimanche à toi :)

Yaël 02/02/2015 05:15

merci , de tes mots

fanny 31/01/2015 23:28

et accepter la terre qui gronde... la colère qui sort.. le noir , la nuit du corps des femmes.

isabelle 01/02/2015 13:10

justesse de ces partages autour de ce texte qui enfin me donne l'essence sans jargon, mon esprit las de nos tonnes d'informations se baigne dans ce texte dans vos commentaires comme dans une eau pure qui me libère et me purifie. Cependant le noir est redouté, les mouvements océaniques de nos féminins inconnus...Merci Fanny, simplement accueillir et accompagner ce qui est. En joie, en rire et en larmes . Tendresse et gratitude chères âmes