Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par lechantdesarbres

"La Femme Squelette vit la larme briller à la lueur du feu et soudain, elle eut terriblement soif. Elle déplia ses os et se glissa vers l'homme endormi, puis posa sa bouche sur la larme. Cette unique larme fut une rivière à ses lèvres assoiffées. Elle but encore et encore, jusqu'à étancher la soif qui la brûlait depuis si longtemps.

Pendant qu'elle était allongée auprès de lui, elle plongea la main en l'homme endormi et mit au jour son coeur, ce puissant tambour. Elle s'assit et tapa sur les deux côtés du coeur : Boum, boum ! Boum, boum !

Tandis qu'elle jouait ainsi, elle se mit à chantonner : "De la chair, de la chair, de la chair !" Et plus elle chantait, plus son corps se couvrait de chair. Elle chanta pour une chevelure, elle chanta pour des yeux, elle chanta pour des mains potelées. Elle chanta pour une fente entre ses jambes, pour des seins longs, assez profonds pour tenir chaud, et tout ce dont une femme a besoin..."

Extrait de Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estes

La Femme Squelette

Commenter cet article

helenenuage 10/11/2014 16:42

oui très beau livre. Il m'a simplement fallu trois mois pour le lire. il me semble qu'entre chaque conte il y a un temps pour intégrer. ce livre permet d'entrer en contact avec soi-même par cette part de nous profondément "sauvage" libre et puissante

Yaël 10/11/2014 17:17

Oui un magnifique livre à lire, relire....

Maryse clausse 10/11/2014 09:39

J'aime beaucoup ce conte de la "femme squelette", de cet homme chasseur qui ouvre son coeur à la compassion; Je relis ce livre de CPE avec passion , sagesse aussi, je m'en délecte et m'en nourris; Il m'interpelle, m'enchante; J'avais conseillé la lecture à ma fille (35 ans) , àd'autres "jeunes " femmes mais n'ont pas vraiment accroché, c'était trop difficile et symbolique, il y a un temps pour cette lecture, celui de femme "Qui Sabe"et je deviens celle-là peu à peu...

Yaël 10/11/2014 17:16

Merci Maryse, celle qui sait , serait elle là depuis toujours!? aurions nous juste tue, oublié!