Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par lechantdesarbres

Mystères du Sang

Par Susun Weed ©, traduction & adaptation Moryane'



Au commencement, selon la Tradition de Femme Sage (tradition Wise Woman), toute chose commença, comme toute chose le doit, à la naissance. La Grande Mère de Tout donna naissance et la Terre apparut du vide. Puis la Grande Mère donna naissance encore et encore, et encore, et les gens, les animaux, et les plantes apparurent sur la Terre. Ils étaient tous très affamés. « Que mangerons-nous? » demandèrent-ils à la Grande Mère. « Mangez-moi maintenant » dit-Elle, souriante. Rapidement il y eu de très nombreuses vies, mais la Grande Mère de Tout était tellement heureuse de créer et de donner toutes ses naissances qu’Elle ne voulait pas s’arrêter. « Ah ! » dit-Elle, « maintenant je vous mange ». Et c’est ce qu’Elle continue de faire.

Nous venons tous de la même mère. Elle est la femme sage. Nous retournons tous à son étreinte lorsque nous mourons, au lieu riche de sang de son utérus. Chaque femme est un aspect entier et sacré d’Elle, capable d’être une mère de toute vie, entière et sacrée, capable d’être une destructrice de vie, entière et sacrée. Son pouvoir c’est son sang qui coule et coule, son sang qui est vie et donne vie. Chaque sang menstruel de femme et chaque sang de naissance est un mystère sacré.

Qu’est-ce que les Mystères du Sang ? Pourquoi sont-ils au centre de la compréhension de la Tradition de Femme Sage ?

Les Mystères du Sang enseignent que le sang menstruel et le sang de la naissance sont du sang sacré, du sang de pouvoir et du sang de guérison. Les Mystères du Sang nous enseignent à nous souvenir que la vie et la guérison viennent de la femme et retournent à la femme, à la femme sage, à la femme qui saigne et saigne. Et n’en meurt pas.

Les Mystères du Sang révèlent que le sang menstruel (le sang de lune) et le sang de la naissance sont tellement sacrés, tellement plein de potentiel, tellement plein du vide, qu’ils doivent être utilisés dans le seul but de guérir, de nourrir pour guérir. Le sang béni de la femme est un sang nourricier, un sang d’amour, un sang d’abondance, un sang qui guérit la Terre.

Les Mystères du Sang rappellent l’immense pouvoir du saignement féminin. Assez de pouvoir pour partager en une merveilleuse nourriture, distribuée de la mère à la matrice, de nourricière à nourricière. Lorsque nous saignons dans le sol (en réalité ou en imaginaire) notre pouvoir retourne à la terre alors que notre sang coule du chakra racine à la Terre.

Saignant sur le sol, saignant librement, nous nous reconnaissons nous-mêmes comme femmes, comme nourricière de la vie, comme donatrices de nourriture aux plantes, donatrices de nourriture sainte : notre sang de lune.

Je suis femme offrant la nourriture qui assure la vie de la planète. Avec mon temps de lune, mon sang, avec mon pouvoir de donner naissance, mon sang, je nourris la terre qui nous nourrit tous. Chaque mois je me souviens : Je suis femme. Je suis terre. Je suis vie. Je suis nourriture. Je suis changement.

Je suis femme, constamment confrontée à mes changements : danse hormonale mêlant visions des lunes, oracles ovulatoires, folies prémenstruelles, connaissance orgasmique, extase de la naissance, bonheur de nourrir au sein, humeurs de la ménopause.

Je suis entière. Je suis femme. Je connais la vie, la mort, la douleur et la santé, dans ma moelle, dans mon utérus. Je connais les lieux du sang : l’infime espace entre la vie et la mort, le moment sanglant de la naissance, le lieu sanglant de la vie nourricière, l’écoulement sanglant de la vie qui nous quitte. Je suis femme. Mon sang est pouvoir. Paisible pouvoir. Paisible sang.

Mon sang est nourriture sacrée. Mon sang nourrit le fœtus qui grandit. Mon sang devient lait pour nourrir le jeune enfant. Mon sang coule dans le sol comme une nourriture sacrée pour la Grande Mère, Gaia, Terre Mère.

Gaia dont les voies sont sanglantes. Femme dont les voies sont sanglantes. Sang nourricier. Mais sanglant. Sang menstruel sanglant, sang de naissance sanglant. Sang de paix, sang nourricier. Sang de santé/entièreté/sacré, pas de sacrifice. La Tradition de Femme Sage est une femme aux mains sanglantes, une femme aux cuisses sanglantes, une femme qui donne naissance, une femme qui voit de l’autre côté des choses.

La santé, l’entièreté, le sacré sont toujours en changement. La vie est mystérieuse, bougeant en spirales de changement. Spirales mouvantes à travers le vide. Le changement apparait si nous pouvons voir le don, sain et sacré, de notre entièreté.

« Assis-toi, sœur, ici dans la douce mousse verte, et donne ton sang sacré à la terre, reviens encore à la spirale de la vie. Laisse couler le sang rouge de ton utérus au vert et au brun de la terre. Assis-toi ici. Relaxe et ferme tes yeux et laisse les visions venir. Repose-toi maintenant et donne ton sang de lune pour nourrir la Mère qui nous nourrit. Relaxe et laisse les visions venir. »

Le temps du saignement menstruel, selon la Tradition de Femme Sage, est un temps de visions. Toutes les femmes portant attention à ces visions peuvent trouver le pouvoir des chamans, des sorciers docteurs, des hommes et des femmes médecines.

« Ajoute un peu de feuille rouge à tes mélanges d’herbes, n’importe quelle feuille rouge à l’exception du sumac vénéneux. Cela donnera du pouvoir à ta médecine. » dit un ami, apprenti d’un chaman amérindien. Et la sage femme intérieure me chuchote : « Ils font cela pour évoquer le pouvoir du sang menstruel. »

Ceci sont les pouvoirs naturels de la femme menstruée, ménopausée et post-ménopausée :

* Faire une avec la terre comme une présence nourricière, réceptive.
* Communication avec les plantes, les animaux et les pierres.
* Faire le temps, la météo.
* Changement de forme. (Shapeshifting)
* Invisibilité
* Communication avec les fées, les devas, les elfes, les dragons et les licornes.
* Prémonition, divination.
* Sens accrus du goût, de l’odorat, de l’ouïe, de la vue et du toucher.
* Guérison

La Tradition de Femme Sage comprend la guérison/entièreté comme mystères du sang. Le sang de la naissance et de la mort, le sang nourricier, ce sont les connaissances naturelles des femmes, ce sont les choses qui nous rendent sages.

Extrait de http://www.le-sidh.org/site/article_847.html

Illustration http://www.susunweed.com/herbal_ezine/January08/grandmother.htm

Mystères du Sang Par Susun Weed

Commenter cet article